Covid-19: Vers un vaccin obligatoire pour les passagers des vols internationaux?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Le 23 septembre dernier, la compagnie aérienne australienne “Quantas” a annoncé l’obligation d’un vaccin à la covid-19, pour tous ses passagers. Pour son patron, Alan JOYCE, l’obligation rentrera en vigueur, dès qu’un vaccin public homologué sera disponible. Ainsi, d’autres compagnies à travers le monde pourraient suivre une trajectoire identique. D’où la question de savoir si un vaccin à la covid-19 sera la condition planétaire pour prendre un vol international. Pour l’heure les avis restent mitigés entre les “pro-vaccin” comme “Quantas” et d’autres compagnies qui n’ont pas l’intention de demander un certificat aux passagers.

En effet, Alan JOYCE le responsable de “Quantas” a déjà indiqué que le vaccin était désormais une «nécessité», nous rapporte “le Parisien“. «Nous demanderons aux gens de se faire vacciner avant de pouvoir monter à bord de l’avion», a-t-il indiqué devant les antennes australiennes le 23 novembre dernier. Aussi, côté de certains responsables, la piste d’une généralisation du vaccin est de plus en plus précise. «Ce n’est pas nouveau […] On a connu ça avec le carnet de vaccination […] On pourrait imaginer un passeport sanitaire dématérialisé centralisant l’historique des tests PCR des voyageurs, ainsi que leur certificat de vaccination», a mentionné Jean-Pierre MAS, président des Entreprises du voyage (EDV).

Cependant, le point de vue susmentionné n’est pas partagé par plusieurs compagnies aériennes. Tel que le mentionne “Figaro“, “EasyJet” (Grande-Bretagne) et “Japan Airlines” (Japon) ont déclaré ne pas avoir l’intention de demander de certificat aux passagers. Quant à “Air France“, la neutralité est de mise. L’entreprise estime qu’ «à ce stade, il n’est pas possible de déterminer les conditions précises qui encadreront le transport des clients une fois le vaccin disponible». La structure va donc rester en attente des instructions des autorités sanitaires françaises et internationales.

Enfin, bien qu’il ait des recherches en cours vers la mise en place d’un “passeport sanitaire” par l’Association internationale du transport aérien (IATA), des préoccupations demeurent quant à la problématique de la conservation des données personnelles selon plusieurs organisations non gouvernementales.

Nous y reviendrons.

Share.

About Author

Comments are closed.