Gabon /Condition d’attribution des primes: Le gouvernement fixe un nouveau cadre

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

A l’occasion d’une conférence de presse tenue ce 21 novembre 2020, le ministre du Budget Sosthène OSSOUNGOU NDIBANGOYE, ministre la Fonction publique Madeleine Edmée BERRE et la ministre déléguée au ministère de l’Economie et de la relance, Nicole ROBOTY épouse MBOU, sont revenus sur les nouvelles modalités de reversement des primes aux agents des régies financières, adoptées lors du Conseil des ministres tenu la veille. Des modalités qui conditionnent désormais employés des administrations concernées à l’atteinte des objectifs définis dans la Loi des finances. 

Représentant le ministre de l’Economie absent pour cette occasion, Nicole ROBOTY a énoncé les changements qui interviendront désormais dans l’attribution des primes aux agents des régies financières. Des changements qui permettront aux deux parties de s’entendre et de s’accorder sur les paiements de celles-ci. 

Pour ce qui concerne le paiement de la prime à la performance budgétaire, elle sera désormais conditionnée par 3 éléments supplémentaires, «l’atteinte des objectifs fixés dans la loi des finances aux administrations bénéficiaires, elle sera supprimée pour les agents grévistes» a-t-elle énuméré. Précisant par ailleurs, que la prime d’incitation à la performance, qui devient la prime d’intéressement spécifique pour les agents de ce secteur, sera elle «financée sur les recettes excédentaires». A cet effet, a-t-elle précisé, «elle ne sera pas due, si les recettes excédentaires ne sont pas réalisées».

Soutenant le propos de son homologue de l’Economie, la ministre de la Fonction publique, Madeleine BERRE a rappelé les efforts consentis par l’État gabonais, pour établir des cadres de discussions avec le personnel gréviste. Lequel, «nonobstant ces efforts, sont restés en grève», s’est-elle insurgée, appelant par ailleurs au plus grand nombre à ne pas «déprécier» ces efforts. Car, a-t-elle rappelé, au regard de la situation économique amenée par la Covid-19, l’État demeure engagé vis-à-vis de ses agents. Mais, aujourd’hui, regrette t-elle «on assiste à des grèves des agents qui ne connaissent pas des licenciements économiques, qui sont payés chaque 25 , uniquement parce que le gouvernement a dépassé de quelques semaines son paiement». 

Concluant les interventions de ces prédécesseurs, Sosthène OSSOUNGA a indiqué que «l’effort consenti pour le versement de la prime devra correspondre à un résultat». Ainsi, les objectifs définis dans le Budget seront mensualisés, permettant d’établir une base de calcul de la prime à la performance budgétaire. Alors que la prime spécifique sera adossée aux objectifs trimestriels. Des conditions en somme, qui veulent redistribuer la prime aux agents les plus méritants. 

Share.

About Author

Comments are closed.