5 fautes en 2 phrases, le Tweet de PEA sur la situation des panthères en Gambie qui enflamme la toile

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

Après avoir été en séquestration pendant plus de 6 heures à l’aéroport de Banjul, la sélection gabonaise de Football a vécu un calvaire qui s’est soldé par la suite par une défaite 2-1. Avant la rencontre, le capitaine des Panthères Pierre Emerick AUBAMEYANG (PEA) n’a pas hésité à exprimer son mécontentement sur Tweeter. Le joueur d’Arsenal avait tenu à rassurer les “Panthernautes” en indiquant que la destabilisation des autorités gambiennes n’allait pas diminuer la motivation de l’équipe. Il avait par ailleurs invité la Confédération africaine de football (CAF) à prendre ses responsabilités. A cet effet, un tweet posté par ce dernier, caractérisé par 5 fautes en 2 phrases a suscité de vives réactions sur la toile. Pour bon nombre d’internautes le fond devrait requérir plus d’importance que la forme.

«Ça nous démotivera pas mais ils faut que les gens sachent et surtout que la @CAF_Online prennent ces responsabilité. 2020 et on veut que l’Afrique grandissent ce n’est pas comme ça qu’on va y arriver !!!», a posté PEA, capitaine de la sélection gabonaise de football.

Tel qu’il est susmentionné ce tweet possède quelques fautes. Tout d’abord à la place de «Ils faut», la bonne expression est “Il faut“. Ensuite au lieu d’écrire «Que la CAF prennent» (étant donné qu’il s’agit d’une organisation), il faudrait plutôt «Que la CAF prenne». Par ailleurs, en remplacement de «Ces responsabilité», l’on doit plutôt écrire «ses responsabilités». Enfin, la forme correcte est: «On est en 2020 , et on veut que l’Afrique grandisse ce n’est pas comme ça qu’on va y arriver».

A l’instar de notre rédaction, plusieurs internautes ont indiqué que des efforts auraient pu être effectués par le capitaine de la sélection gabonaise. Du fait de sa notoriété, il en va de l’image de notre pays à l’international. Bien malheureusement sur Facebook, ceux qui ont essayé d’attirer l’attention dessus ont été conspués.

«Même le français de france n’écrit pas correctement son français. Africains,à quel moment vous encouragez un peu vos frères ? Les docteurs en lettre de Facebook, diplôme en case la faim dans le ventre», a posté une utilisatrice de Facebook.

«Lui au moins il est millionnaire avec ses lacunes en français, […] Vos enfants ont déjà les fournitures ?», a déclaré un autre internaute.

En définitive, l’on peut déplorer certaines réactions sur la toile, car cette remarque devrait susciter une considération plus grande. Au regard de l’influence de ces célébrités sur des millions de jeunes du continent noir, il devient important de mettre un peu plus de rigueur dans les publications web.

Share.

About Author

Comments are closed.